SCRATCHBOARD

Page 16 sur 22
Technique du scratchboard - Laurence Saunois, artiste animalier

LA TECHNIQUE

Une plaque de scratchbord est constituée de trois couches :
- une première couche de masonite pour le matériel américain qui fait environ 1 mm d'épaisseur (ou une feuille rigide pour le matériel anglais),
- une couche d'argile blanche très pure compactée, et enfin, une couche d'encre de chine noire très fine.
 La technique du scratchbord s'apparente à la technique de la gravure. L'artiste "gratte" la surface d'encre de chine noire pour faire apparaître l'argile blanche qui se trouve juste en dessous. Pour cela, il utilise différents outils allant de la simple pointe au scalpel en passant par le papier de verre.
Pour ne pas se tromper dans la création des textures, l'artiste doit avant tout bien connaître son matériel. En effet, la technique du scratchbord est une technique qui ne laisse pas place à l'erreur. La réalisation d'un scratchbord de grande taille peut nécessité des centaines d'heures de travail. Le scratchboard est très résistant dans le temps. Pour lui assurer le maximum de longévité, je le vernis avec un spray résistant aux UV. le scratcboard peut être encadré avec une Marie-Louise et un verre de protection. Ce qui le mettra encore plus en valeur.

Page 16 sur 22