PLUME DU PEINTRE

Page 14 sur 22
Plume du peintre utilisée par laurence Saunois, artiste peintre animalier

La plume du peintre provient de l'aile de la bécasse des bois. C'est une petite plume pointue en forme de fer de lance, souple et rigide à la fois. Elle est aussi nommée pinceau ou surrémige. Au moyen âge, on s'en servait pour réaliser les enluminures. Chaque plume est unique dans la manière de se comporter. Il faut s'adapter à chacune d'elle. Il faut "sentir" ses orientations, ses inclinaisons car elle ne laisse pas droit à l'erreur. En raison de sa fragilité, chaque plume ne permet de faire qu'une surface restrainte d'un dessin. Sous chaque oeuvre réalisée, vous trouverez la ou les plumes ayant servi à la réalisation de l'oeuvre.


Attention !

Je n'achète pas les plumes du peintre.
Les plumes du peintre ayant servi à la réalisation de mes dessins m'ont été offertes. En effet, l'ONCFS précise que "le décret du 25 novembre 1977 interdit le colportage, la mise en vente, la vente ou l'achat qu'ils soient vivants ou morts, des spécimens - bécasse des bois (Scolopax rusticola)" et que la bécase ne figure pas dans "la liste des oiseaux pouvant faire l''objet d'un commerce (...) prévue dans l'arrêté ministériel du 20 décembre 1983"

Page 14 sur 22